Enseignements

Mathématiques

 Le programme de mathématiques de TSI s’inscrit entre deux continuités : en amont avec les programmes du lycée, en aval avec les enseignements dispensés dans les grandes écoles, et plus généralement les poursuites d’études universitaires. Il est conçu pour amener progressivement tous les étudiants au niveau requis pour poursuivre avec succès un cursus d’ingénieur, de chercheur, d’enseignant, de scientifique, et aussi pour leur permettre de se former tout au long de la vie.

 

Le programme valorise les interprétations des concepts de l’analyse, de l’algèbre linéaire, de la géométrie et des probabilités en termes de paramètres modélisant l’état et l’évolution de systèmes mécaniques, physiques, chimiques ou industriels (mouvement, vitesse et accélération, signaux continus ou discrets, mesure des grandeurs mécaniques ou physiques...).

 

Analyse : partie du programme s’appuyant sur les notions de fonctions (dérivation, intégration) et de suites vues au lycée conduisant à la résolution des équations différentielles, utiles en sciences physiques et sciences industrielles et à l’étude des séries dont les séries de Fourier très utilisées lors des cours d’électronique.

 

Algèbre linéaire : généralisation du calcul vectoriel dans un repère vu au lycée à des ensembles plus grands que le plan ou l’espace. Cela conduit à l’étude du calcul matriciel dont les champs d’applications sont très nombreux : mécanique, informatique, machines électriques. Cela fournit également un outil puissant pour la résolution de certaines équations différentielles et très utilisé pour la modélisation de l’évolution dans le temps de phénomènes physiques, chimiques, mécaniques…

 

Géométrie : Cette partie s’appuie sur la notion de produit scalaire découverte en première et va dans deux directions : l’étude de transformation comme les rotations, symétries… très utiles au mécanicien et l’étude (ou plutôt le tracé) de courbes… tracés que l’on est amené à faire en sciences physiques, sciences industrielles, informatique et TIPE

 

Probabilités : Le principe est le même qu’en terminale mais en rajoutant quelques lois supplémentaires.

 

 


Physique-Chimie

L’ingénieur n’est pas seulement un technicien de haut niveau. C’est aussi un scientifique à part entière.

Le programme de physique-chimie de la classe préparatoire TSI s’appuie sur les programmes des filières STI2D et STL. Ainsi, le contenu et la méthode sont adaptés à chaque étudiant selon sa filière d’origine.

Les domaines étudiés sont très variés : optique, électrocinétique, mécanique, thermodynamique, électromagnétisme, structure de la matière, réactions chimiques...

L’horaire important permet à la fois des études approfondies mais aussi un soutien efficace en cas de difficultés.

L’approche expérimentale, par les travaux pratiques, les expériences de cours ou les références nombreuses à des applications, permet d’aborder les problèmes de façon concrète.

L’approche théorique est amenée progressivement avec une interaction très forte avec les autres disciplines (mathématiques, sciences de l’ingénieur, informatique) afin de faciliter le travail d’assimilation.

Plus généralement, les méthodes de travail acquises en classe préparatoire sont un atout indéniable pour l’étudiant quelle que soit sa poursuite d’étude : capacité de travail, rigueur, organisation, qualités d’observation, autonomie...

Ce site internet permet aux étudiants de télécharger des supports de cours, documents, exercices... (accès privé).


Sciences de l'ingénieur


Dans le cadre de cet enseignement, les étudiants sont amenés à s’inscrire dans la démarche de l’ingénieur d’analyse et de résolution de problèmes sur un système complexe industriel, qui se représente symboliquement par le schéma suivant :


Cette démarche consiste à vérifier les performances attendues d’un système complexe (quantification de l’écart 1), à valider une modélisation à partir d’expérimentations (quantification de l’écart 2) et à prévoir les performances d’un

système à partir d’une modélisation (quantification de l’écart 3).


Informatique

L’informatique repose sur des mécanismes fondamentaux devant être maîtrisés par les futurs ingénieurs, enseignants et chercheurs qui auront à s’en servir pour agir en connaissance de cause dans leur vie professionnelle.

 

La rapide évolution des outils informatiques et des sciences du numérique dans tous les secteurs de l’ingénierie (industrielle, logicielle et des services) et de la recherche rend indispensable un enseignement de l’informatique spécifiquement conçu pour l’étudiant de CPGE scientifiques.

 

 

Dans sa vie professionnelle,  il devra comprendre des concepts tels que la précision numérique, la faisabilité, l’efficacité, la qualité et les limites de solutions informatiques, ce qui requiert une certaine familiarité avec les architectures matérielles et logicielles, les systèmes d’exploitation, le stockage des données et les réseaux. Cette diversité d’exigences impose une formation à la fois fondamentale et appliquée.

 

Au niveau fondamental, on se fixe pour objectif la maîtrise d’un certain nombre de concepts de base, et avant tout, la conception rigoureuse d’algorithmes et le choix de représentations appropriées des données. Ceci impose une expérience pratique de la programmation et de la manipulation informatique de données, notamment d’origine expérimentale ou industrielle, et parfois disponibles en ligne.

 

Au niveau des applications, la rapidité d’évolution des technologies logicielles et matérielles renforce l’intérêt de présenter des concepts fondamentaux pérennes sans s’attacher outre mesure à la description de technologies, protocoles ou normes actuels. En revanche, la formation s’attachera à contextualiser le plus souvent possible les activités pratiques en s’appuyant sur les autres disciplines scientifiques : chimie, physique, mathématiques, sciences technologiques et de l’ingénieur.

 

Compétences visées


Anglais

 


Lettres-Philosophie

Programme de lettres -Philosophie pour le concours 2018 :

 

Thème 1 : « Servitude et soumission »

 

1. Discours de la servitude volontaire (La Boétie)

 

2. Une maison de poupée (Ibsen) - traduction Eloi Recoing - Babel n° 1400 (Actes Sud)

 

3. Lettres persanes (Montesquieu)

 

 

Thème 2 : « L'aventure »

 

1. L'aventure, l'ennui, le sérieux (Vladimir Jankélévitch) - Chapitre 1 - collection GF

 

2. L'Odyssée (Homère) - traduction Philippe Jaccottet - éditions La découverte/Poche

 

3. Au cœur des ténèbres (Joseph Conrad) - traduction Jean-Jacques Mayoux - collection GF

 

 

 


Horaires

Les cours se font en classe entière (en moyenne 25 à 30 étudiants). Les travaux dirigés (TD) et travaux pratiques (TP) se font à effectif réduit.

 

Disciplines 1ère année 2ème année
. Cours TD TP Cours TD TP
Mathématiques 7 3 - 7 3 -
Physique-Chimie 4 2 2 4 2 2
Sciences de l’Ingénieur 2 2 3 2 2 3
Informatique 1 - 1 1(S1) 1(S1)  
Français-Philosophie 1 1 - 1 1 -
Langue vivante étrangère 2 - - 2 - -
TIPE* - 1(S2) 1(S2) - 1 1
Accompagnement personnalisé - 3 - - - -
Total 17 11(S1),12(S2) 6(S1),7(S2) 17(S1),16(S2) 10(S1),9(S2) 6
 

                              *: Travaux d'Initiative Personnelle Encadrés                             S1 : au semestre 1                  S2 : au semestre 2